Posted on

LIBRA, en route vers la démocratisation des crypto-monnaies avec Facebook ?

LIBRA, en route vers la démocratisation des crypto-monnaies avec Facebook ?

10 ans après le lancement du Bitcoin, Mark Zuckerberg a décidé de lancer sa propre monnaie électronique et vient “concurrencer” (enfin ce n’est pas encore fait) le leader en la matière, le Bitcoin ($BTC).

C’est annoncé depuis le mardi 18 juin 2019, Facebook lancera l’année prochaine le “Libra”, sa propre crypto-monnaie. A l’image du Bitcoin, les internautes pourront donc utiliser ce nouveau crypto-actif à partir du premier semestre 2020, et il devrait contrôlé par une organisation indépendante (Suisse).

Qu’est-ce que c’est ?

Libra est un crypto-actif (crypto-monnaie entièrement dématérialisée) initié par Facebook et qui sera disponible dans une douzaine de pays dans un premier temps. Une trentaine de grandes entreprises et ONG comme PayPal, MasterCard, Visa, eBay, Spotify, Coinbase ou encore Uber ont prit part au projet.

Nommée ainsi en référence à l’unité de mesure du poids sous l’empire Romain, elle tends à révolutionner le système bancaire en établissant tout un écosystème financier affranchi de la barrière des différentes devises et des frais bancaires.

La monnaie ne sera théoriquement pas gérée par Facebook mais par une fondation (à but non lucratif), basée à Genève et dont Facebook ne sera qu’une des organisations partenaires. Facebook aurait déjà commencer à développer un porte-monnaie électronique (wallet) et une plateforme de services autour de cette monnaie, nommée “Calibra”.

Liste non exhaustive des partenaires, au nombre de 28 au lancement :

▪️ Services de paiements ➡️ Visa, MasterCard, PayPal, Stripe, Pay, Mercado pago.
▪️ Services et vente en ligne ➡️ Uber, Lyft, Spotify, Calibra, Ebay, Booking holdings, Farfetch.
▪️ Telecoms ➡️ Iliad, Vodafone.
▪️ Acteurs des cryptomonnaies ➡️ Coinbase, Xapo, BisonTrails, Anchorage.
▪️ Fonds d’investissements ➡️ Ribbit Capital, Thrive Capital, Andreessen Horowitz, Union Square Ventures, Creative Destruction Lab.
▪️ Recherche ➡️ Breakthrough Initiatives.
▪️ ONG ➡️ Women’s World Banking, Mercy Corps, Kiva.

Comment fonctionne Libra ?

Le but de Libra est d’encourager le développement d’une devise et d’une infrastructure financière mondiale simple, au service de milliards de personnes, c’est un peu le “Coinbase++” de facebook. Cette initiative de grande envergure vise directement le secteur bancaire internationnal traditionnel.

Comment on l’utilisera ?

Libra pourra être utilisée dès 2020 sur Facebook, WhatsApp, Messenger, mais aussi chez tous les commerçants physiques et les services en ligne qui le souhaitent.

C’est via “Calibra” (application disponible sur iOS et Android et pièce essentielle de l’offensive de Zuckerberg dans l’univers des crypto-monnaies) que vous pourrez acheter, vendre, stocker et utiliser vos Libras. Calibra, qui sera fusionner à un portefeuille de crypto-monnaies, sera “nativement” compatible avec Messenger et WhatsApp, permettant à ses utilisateurs de s’envoyer de l’argent entre eux, d’effectuer des paiements transfrontaliers. Surtout, l’application permettra d’acheter les produits des partenaires de Facebook directement en libra. Un abonnement à Spotify, une course sur Uber, une montre sur eBay, etc.

Qui va en profiter ?

1.7 milliard de personnes, ce qui représente 31% de la population adulte mondiale, qui est encore privé de services bancaires, c’est-à-dire qu’elles n’ont ni accès à un compte auprès d’une institution financière, ni aux transferts monétaires, et ce notamment dans les pays en voie de développement. Un énorme potentiel pour Facebook qui va en profiter pour partir à la conquête d’un milliard d’abonnés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *